On parle de nous !


Festicelte (Quotidien du Festival Interceltique de Lorient) le 6 août 2012 :

Festicelte (Quotidien du Festival Interceltique de Lorient) le 6 août 2012"Quelle bonne idée ce Dôme posé au milieu du Fil ! Pour s’y offrir une douce parenthèse hors du temps, il suffit de faire l’acquisition du badge magique (2 euros). Un sésame indispensable surtout quand on a rendez-vous sur le chemin de la sagesse avec Barradig, le jeune korrigan. Avant de remplacer le vieux druide de Roch Trévezel, notre pétillante marionnette doit passer quelques épreuves destinées à forger son caractère. A commencer par la traversée de la forêt magique du Huelgoat où il fait de bien étranges rencontres la nuit. Pourquoi la nuit? Parce que les korrigans vivent nuitamment et se reposent le jour, au cas où vous ne le sauriez pas. Mais comment ne pas s’égarer dans le marais malfammé du Yeunn Elez? Là où erre un drôle corbeau déprimé et pourtant irrésistible avec ses pattes rouges et son grand bec jaune. Comment ne pas se laisser aller à déprimer avec le volatile qui a de «la tristesse en rabiot» ? Barradig apprend à aller de l’avant en réunissant tout son courage. Il doit aussi éviter d’écouter les méchants feux-follets des tourbières qui tuent le temps en traquant les vivants. Ou attention aux chants ensorce leurs des lavandières de la nuit ! Mais où est donc passé son maître, le vieux druide-korrigan ? Fatigué de la vie, il a rendez-vous avec l’Ankou, le passeur d’âmes. Inutile d’être triste. Bientôt il deviendra une pierre et de cette pierre naîtra un nouveau korrigan. Hier, la compagnie des marionnettes, Coppélius a offert une belle leçon de vie aux festivaliers. "


Ouest-France, 04 août 2012

ouest-france 04 août 2012

"Les légendes de Brocéliande mises en scène lundi 6 août. Grégory Foucher, conteur et marionnettiste de la compagnie Coppelius, raconte les amours de Merlin et Viviane. Des marionnettes à fils donnent vie aux personnages et transportent le public dans un monde merveilleux. Un spectacle vivant qui va se jouer à la fontaine de Barenton où les deux amants se sont rencontrés. Un site incontournable de la forêt de Brocéliande à découvrir avec un autre regard. Sur ce site mythique se déroulera ensuite un théâtre d'ombres contant les légendes d'Yvain le chevalier au lion. Cette mise en scène séduit tous les publics, les spectateurs sont sollicités au fil de l'histoire.
Lundi 6 août, à 20 h 45, à l'office de tourisme, place du Roi-Saint-Judicaël. Tarifs : 7 € -18 ans, étudiants 4 €. Contact : tél. 02 99 07 84 23. www.tourisme-broceliande.com
Dans le cadre des Estivales, tous les lundis, à 18 h, spectacle gratuit devant la maison la Porte des secrets ainsi qu'une dégustation offerte."


Plélan-Mag, numéro de Juillet-août 2012

article plelan-mag 2012

La cie Coppélius aux fils de l’ombre :

Installée depuis 2010 sur Plélan, la Cie de théâtre Coppélius s’adresse aux enfants mais pas que !
Promouvoir un théâtre populaire, ce n’est pas forcément faire des compromis avec la qualité. Grégory Foucher, le metteur en scène de la compagnie Coppélius, a voulu très vite s’affranchir de l’idée d’un théâtre élitiste : ‘‘J’ai travaillé avec des gens de théâtre pour qui le public n’avait pas sa place, j’ai voulu suivre une autre voie’’. Cette autre voie, celle du conte, du théâtre d’ombres et des marionnettes à fi ls, va puiser dans une tradition qui privilégie une certaine innocence, une magie toute rustique bien loin des poses et des discours pontifiants. ‘‘ Avec les marionnettes, le public doit faire le choix d’oublier les fi ls et le manipulateur, quelque part il devient aussi acteur du spectacle’’. Titulaire d’un master en philo et spécialiste de Paul Nizan et de Jean-Paul Sartre, Grégory Foucher n’a pas voulu s’éterniser sur les bancs de la faculté. Dans son Clermont-Ferrand natal, il se convainc au fil des cours de théâtre que la fable a le pouvoir de dire beaucoup avec peu de mots. Ses spectacles en sont la démonstration : avec ‘‘Nicolette et Aucassin’’, le metteur en scène interroge de manière burlesque un texte du XIIème siècle le sexisme ordinaire. ‘‘Barradig le Korrigan’’ plonge, quant à lui, dans la thématique de la séparation et de la mort à travers un voyage initiatique de la forêt d’Huelgoat à Roc’h Trevezel. ‘‘Je cherche de plus en plus à offrir plusieurs niveaux de lecture pour que les spectacles touchent aussi bien les enfants que les adultes’’, explique le jeune trentenaire qui site plus volontiers la fi lmographie des Monty python ou l’humour décalé de Shreck qu’une épopée arthurienne un peu boursouflée. Malgré des interventions régulières pour l’Office du Tourisme de Brocéliande, la compagnie qui s’est produite plusieurs fois à Plélan, manque encore un peu de lisibilité sur le territoire. ‘‘Nous aimerions créer un lien plus durable avec les habitants et pourquoi pas proposer les prémices d’un festival de théâtre sur la commune’’. Géraldine Clouet, adjointe à la vie associative en prend bonne note : ‘‘Nous avons pu accueillir la compagnie au sein des anciens locaux postaux, rue de la Chèze. Il est vrai que nous aimerions aller plus loin et formaliser un partenariat constructif avec Coppélius. L’expérience d’une résidence d’artiste n’avait malheureusement pu aboutir avec la Compagnie du Râ-ditbleu, nous espérons cette fois-ci concrétiser un projet commun.’’ Grégory Foucher est confiant dans l’avenir qu’il s’est lui-même choisi. Attiré par les univers fantastiques, il s’est lancé dans l’écriture d’un scénario sur Nosferatu. Il y a fort à parier que le vampire de Coppélius tiendra plus de Tim Burton que de l’univers aseptisé d’un Twilight.
En attendant, il sera possible de se faire les dents à Monterfi l le 12 septembre, représentation gratuite du spectacle ‘‘ombres médiévales’’.


Ouest-France, article  du 17/05/2012


ouest-france 17 mai 2012"Il est enfermé dans la forêt ! Depuis le 28 avril, l'histoire de Merlin et Viviane est contée par Grégory Foucher, de la compagnie Coppelius. Les portes d'un monde magique se sont ouvertes aux spectateurs venus découvrir les légendes de Brocéliande. Après avoir cherché les korrigans, un spectacle de marionnettes et de théâtre d'ombres est conté. Chaque week-end y compris les jeudi 17 et vendredi 18 mai, à 14 h, à l'office de tourisme 5, esplanade de Brocéliande, tél. 02 99 07 84 23.
Jusqu'au 31 mai, tarifs : 8 € adultes et 5 € pour les moins de 18 ans."


Ouest-France, article  du 16/05/2012

ouest-france-16-05-2012

"La compagnie Coppelius Marionnettes se produit ce mercredi soir à la salle des fêtes. Nicolette et Aucassin, spectacle alliant à la fois le jeu des acteurs et celui des marionnettes, est envoûtant. « Le vieux comte, méchant et déçu par son fils, poète et surtout amoureux d'une servante du château, veut imposer son autorité.»
Une distribution riche d'une équipe qui allie performance et justesse dans l'interprétation : Marjolène, sorcière, reine de Turlure, Alicia et Marion dans le rôle de Nicolette, Lorenzo pour Aucassin et Grégory, conteur.

Mercredi 16 mai, à la salle des fêtes, à 20 h 45. Entrée libre. Spectacle dès 6 ans."


Ouest-France, article  du 29/04/2012

article-coppelius-29-04-2012

"Depuis hier, les légendes de Brocéliande sont mises en scène à la fontaine de Barenton, jusqu'au 28 mai. Nés d'une rencontre entre Typhaine Rouxel, stagiaire à l'office de tourisme de Brocéliande et Grégory Foucher, marionnettiste de la compagnie Coppelius de Plélan, d'étranges personnages donnent vie à la pièce de théâtre, qui se jouera à la fontaine de Barenton. Là où Merlin l'enchanteur et la fée Viviane se seraient rencontrés.

Dans le cadre de son projet de BTS en animation et gestion touristique locale, Typhaine écrit le scénario de la pièce. « Avec la collaboration de Louis Mikaël Grall, le directeur de l'office de tourisme, nous avons voulu faire de ces légendes un spectacle vivant, explique Typhaine Rouxel. Nous avons voulu mettre en scène ces légendes, en faire un spectacle vivant. Proposer un nouveau concept de visite pour diversifier les offres d'animation. » Conteur et marionnettiste, Grégory Foucher donne vie aux personnages et nous emporte dans un monde de fées et de dragons, avec le théâtre d'ombres et des marionnettes à fils.
Jusqu'au 28 mai, plusieurs visites de deux heures chaque week-end et jours fériés y compris le 30 avril, les 7 et 18 mai à 14 h, à l'office de tourisme, 02 99 07 84 23. Tarifs : 8 € adultes et 5 € moins de 18 ans"


Ouest-France, article  du 30/03/2012

ouest-france article  du 30/03/2012"La compagnie Coppelius de Plélan-Le-Grand est venue installer son castelet mercredi après-midi à la médiathèque municipale. Durant plus d'une heure, les deux artistes, Grégory Foucher aux commandes des marionnettes et Alicia Ducout à la harpe celtique ont assuré un spectacle interactif de 3 contes. Pour les spectateurs ce rendez-vous était souvent une occasion de découvrir une représentation de théâtre d'ombres à la façon du kamishibaï japonais.

Le kamishibaï, littéralement « pièce de théâtre sur papier », est un genre narratif japonais dont l'origine remonte au XII e siècle. C'est dans une atmosphère cabaret et au fil des silhouettes de papier qui dansent sur l'écran, que les jeunes spectateurs se sont laissés guider par la voix du conteur à travers les pays et les époques, à la rencontre de différents peuples et de leurs sagesses. La Compagnie Coppelius propose un voyage esthétique et littéraire où l'amour, la nature, le pouvoir et l'amitié sont autant de thèmes explorés. Cet univers poétique a enchanté les petits et les grands."


Télégramme, article  du 23/02/2012

cloître-saint-thegonnec-23-02-2010








"Dimanche après-midi, dans le cadre du Salon du livre, la compagnie Coppelius a présenté à la salle foyer un spectacle autour du conte. Le parti pris de cette compagnie est de présenter des contes en ombres du monde entier et, en cet après-midi dominical, elle a passionné son jeune auditoire qui s'est également pris au jeu. Sur une petite scène, dans une ambiance de cabaret et des silhouettes qui dansent sur un petit écran, le public s'est laissé transporté à travers différents pays et époques. Les contes étaient vivants et exprimaient les sentiments des personnages avec, en toile de fond, Coppelius, étrange personnage, vieil homme sur qui le temps n'a pas de prise. Il a toutefois un secret et pas des moindre, il sait donner la vie. Dimanche, à la salle foyer, il a aussi éclairé de bonheur les visages de ses jeunes spectateurs."

Ouest-France, article  du 18/02/2012

ouest-france



























"4 e salon du livre à la rencontre des auteurs locaux et des monts d'Arrée, salle municipale. À partir de 15 h, la compagnie Coppelius proposera un spectacle d'ombres autour du conte.
Dimanche 19 février, de 10 h à 18 h, 4 e salon du livre intitulé Un loup dans l'encrier, salle municipale du Cloître-Saint-Thégonnec. Entrée gratuite."


Télégramme, article  du 24/12/2011

Théâtre d'ombres et Kamishibaï pour les jeunes finistériens.

ouest-france-locmaria-berrien-2011











"C'est la compagnie Coppelius qui a été sollicitée par la municipalité pour animer, mercredi, l'arbre de Noël offert aux enfants de la commune. Les contes en ombres présentés par la compagnie ont été applaudis par de nombreux jeunes spectateurs.

Univers féerique

Implantée en Bretagne, à Plélan-le-Grand, depuis 2010, la compagnie invite le jeune public à suivre l'ombre du personnage Coppelius jusqu'au pays des rêves. C'est dans les contes d'Hoffman qu'apparaît pour la première fois le personnage de Coppelius, vieil homme mystérieux aux mille noms et aux mille visages, sur qui le temps n'a pas de prise. Il est tour à tour un marchand de lunettes, un vendeur ambulant ou encore un croque-mitaine volant les yeux des enfants qui ne veulent pas dormir. Coppelius a un secret: il sait donner l'illusion de la vie à ce qui est inerte. Après cette promenade à travers l'univers de la féerie, le Père Noël a fait son apparition avec des chocolats dans sa hotte."


Ouest-France, article du 19/12/2011

Déambulation avec les marionnettes à fils de la Cie. à St Lunaire

ouest-france le 19 décembre 2011

"On s'inquiéta fort samedi après-midi lorsque les premiers souffles vinrent glacer le parvis de l'église. Le marché de Noël, dont c'était en principe le premier en nocturne, fermait déjà boutiques vers 19 h, la bise transperçant chalands et marchands, malgré l'abri d'une dizaine de chalets.

Même lui, le Père Noël, derrière sa barbe blanche, devait s'incliner sous les bourrasques du Père Fouettard. Et puis arriva le dimanche. Certes pas un 14 juillet ensoleillé, mais un dimanche avec quelques belles éclaircies. Le parvis retrouvait le sourire de vacances après le spectacle de Noël donné au centre culturel. À l'intérieur de l'église, paroissiens et non paroissiens, découvraient avec ravissement les 16 crèches exposées par des Lunairiens. La tempête de la veille s'était calmée."


Ouest-France, article du 07/12/2011

ouest-france 07 décembre 2011

"Grégory Foucher est le nouvel animateur de l'atelier de théâtre de l'association Culture et théâtre. Il est aussi metteur en scène, comédien, directeur artistique de la C ie Coppelius. Son programme avec les jeunes en début d'année prochaine sera consacré à des exercices ludiques sur la voix, la respiration, l'aisance en public, la gestion du stress ou encore l'occupation de l'espace. « Ils seront les outils nécessaires à un véritable travail d'interprétation et de constructions de personnages abordés dans un second temps », précise Grégory.
Chaque groupe pourra présenter à la fin de l'année un spectacle afin de rencontrer le public autour de sa création.
Des ateliers pour adultes sont programmés sur le premier semestre 2012, à raison d'une séance tous les quinze jours. Composé aujourd'hui de six personnes, le groupe ne demande qu'à s'étoffer.
Culture et théâtre. Quatre groupes d'enfants participent au cours de théâtre de l'association : le lundi de 16 h 45 à 18 h, avec 10 enfants de 6 à 8 ans ; le mardi de 17 h à 18 h 15, avec 15 enfants de 9 à 10 ans ; le jeudi de 18 h 15 à 19 h 45, avec 14 enfants de 11 à 12 ans ; et le vendredi de 20 h 30 à 22 h, avec 8 enfants de 13 à 17 ans. Les personnes intéressées pour les ateliers adultes peuvent contacter le 06 21 80 74 70."


Télégramme, article du 03/11/2011

Théâtre pour enfants et marionnettes à fils à Plescop.
‎"Beau succès pour l'animation proposée mercredi matin à la médiathèque. Une soixantaine d'enfants et d'adultes ont pris place pour savourer le spectacle musical de marionnettes à fils. La compagnie «Cappelius» de Plélan-Le-Grand a captivé petits et grands en racontant l'histoire de Barradig, le korrigan de Trévezel en s'accompagnant à la harpe. Prochaine animation pour les jeunes, le mercredi 16 novembre avec «La chimie aux fourneaux»."" Légende de Barradig. UNe soixantae de spectateurs.
Beau succès pour l'animation proposée mercredi matin à la médiathèque. Une soixantaine d'enfants et d'adultes ont pris place pour savourer le spectacle musical de marionnettes à fils. La compagnie «Cappelius» de Plélan-Le-Grand a captivé petits et grands en racontant l'histoire de Barradig, le korrigan de Trévezel en s'accompagnant à la harpe. Prochaine animation pour les jeunes, le mercredi 16 novembre avec «La chimie aux fourneaux»."


Ouest-France, article du 03/11/2011

Environ soixante-dix enfants ont participé au spectacle musical de marionnettes à fil, proposé par la médiathèque, mercredi 2 octobre. Barradig, le korrigan, est présenté par la compagnie Coppellius de Plélan-le-Grand, Alexia à la harpe celtique, Grégory et Marjolaine aux marionnettes.Théâtre jeunesse : marionnettes à fils et contes bretons à Plescop.
Environ soixante-dix enfants ont participé au spectacle musical de marionnettes à fil, proposé par la médiathèque, mercredi 2 octobre. Barradig, le korrigan, est présenté par la compagnie Coppellius de Plélan-le-Grand, Alexia à la harpe celtique, Grégory et Marjolaine aux marionnettes.

Une histoire qui se déroule sur le site de Huelgoat, où sorcières, korrigans et Ankou se côtoient, pour le plus grand plaisir des enfants.

A la fin du spectacle, les enfants ont pu manipuler les marionnettes à fil, une découverte intéressante pour tous. Le prochain rendez-vous de la médiathèque aura lieu mercredi 16 novembre à 10 h 30, avec les Petits Débrouillards. Au programme : la chimie aux fourneaux. Gratuit sur réservation, au 02 97 61 97 37.


la Montagne, articles du 27/10/2011

Les marionnettes à fils de la Cie. Coppelius chez Jean-Claude Martin, au théâtre de Vallières.




























La Montagne, articles du 22/10/2011

Des marionnettes bretonnes voyagent jusqu'en Auvergne.










































la Montagne, articles du 24/10/2011

Contes bretons et Marionnette à fils à Clermont-Ferrand en Auvergne.



















la Montagne, articles du 22/10/2011

Nos marionnettes à fils à Clermont-Ferrand en Auvergne.













































Ouest-France, article du 22/04/2011

Répétition ouverte d'un spectacle de Marionnettes à fils en Brocéliande.Ouest-France, article du 22/04/2011






















Canal B,  Wake Up call du 21/01/2011

« Ils font peur... mais on aime ! les gamins aussi !!

La Cie Coppelius et ses marionnettes font un tabac auprès des enfants. Les adultes aussi se laissent vite envoûter par la magie des histoires, le fun des personnages.

Plein d'humour, les artistes de Coppelius proposent un spectacle de qualité et cerise sur le gâteau :

ils recrutent !! »

écoutez le podcast de l'émission en cliquant ici !




















Le Télégramme  déc. 2010

Spectacle de Marionnettes à fils dans les Mont d'Arrée











Le Télégramme  29/10/2010

    la Cie. Coppélius met son savoir faire à l'oeuvre par le biais Grégory qui encadre chaque semaine pour La Troupe du Manoir cinq groupes de comédiens débutants de tous âges et les accompagne autants de projets de créations.

    La transmission fait selon nous partie intégrante du travail de création et l'atelier est un lieu privilégier de socialisation qui participe à une dynamique de partage et d'échange. Jetez un oeil à nos stages et ateliers !